Rapport de recherche – L’écart salarial fondé sur le sexe et l’ethnicité

Observatoire des diasporas
Une analyse de l’écart salarial fondé sur le sexe et l’ethnicité au Québec

Il existe un consensus assez large, au Québec comme ailleurs, sur le fait que l’écart salarial constaté entre les femmes et les hommes résulte essentiellement de processus sociétaux et, plus spécifiquement, de l’existence de barrières structurelles. Cet écart est légitimement devenu un enjeu de justice de plus en plus pressant, ainsi qu’un problème à propos duquel tout gouvernement démocratique doit mettre en place des mesures correctives et de suivi. Le même raisonnement appliqué aux écarts fondés sur l’ethnicité semble pourtant moins socialement (et politiquement) accepté, surtout si l’on se fie à la controverse publique récente autour de la discrimination systémique au Québec. Les statistiques au sujet du retard qu’accusent les minorités ethnoculturelles et issues de l’immigration au plan de l’intégration socioéconomique sont pourtant assez éloquentes.

En fait, les populations minoritaires peuvent subir plus fortement les inégalités sociales, dont celles entre les femmes et les hommes. Ce rapport, basé sur un traitement de données commandé à Statistiques Canada par l’Observatoire des diasporas du CRIDAQ, propose plusieurs analyses qui éclairent l’entrecroisement des catégories de sexe, d’ethnicité et d’âge dans la distribution du revenu.

Pour lire la suite, consultez le rapport en suivant ce lien.

 

Publié dans Accueil, Actualités.