Facebook Twitter Vimeo
Accueil du site > Activités > Instituts internationaux d’été > Institut international d’été 2007

Guadalajara, Mexique

Institut international d’été 2007

mercredi 10 décembre 2008, par François Laplante-Lévesque (Date de rédaction antérieure : 3 juin 2007).

Dirigée par le professeur Alain-G. Gagnon de l’UQAM, l’École internationale d’été, qui s’est tenue à Guadalajara au Mexique du 3 au 29 juin,a permis à une vingtaine d’étudiants d’approfondir leurs recherches sur les thèmes de la gouvernance, de la démocratie et de la diversité.

BMP - 971.7 ko

Avec le support de l’Université de Guadalajara, quarante étudiants de deuxième cycle ont participé au premier institut international d’été. Dirigée par le professeur Alain-G. Gagnon de l’UQAM, l’École internationale d’été, qui a eu lieu à Guadalajara au Mexique du 3 au 29 juin 2007, a offert aux étudiants de deuxième cycle un environnement interdisciplinaire idéal pour étudier les thèmes de la gouvernance, de la démocratie et de la diversité. Les étudiants ont participé à des séminaires, conférences, séances de travail et groupes de discussions.

Quelques témoignages

En juin 2007, j’ai eu la chance de participer à l’Institut international d’été sur la diversité et la démocratie à Guadalajara au Mexique. Cette expérience fut extrêmement enrichissante tant sur le plan académique que personnel.

Au niveau académique, j’ai bénéficié de la présence de nombreux experts internationaux ce qui m’a permis de mieux cerner les diverses problématiques reliées à mon champ d’étude sur le nationalisme et les politiques de reconnaissance.. De plus, la convivialité de l’Institut d’été m’a également permis d’échanger directement avec les différents professeurs présents et d’ainsi établir plusieurs contacts qui s’avèreront bénéfiques pour mon cheminement de carrière. De plus, ma participation active aux nombreuses conférences et aux différents séminaires de l’Institut a aiguisé mes qualités oratrices qui seront de très grands atouts pour une carrière professorale.

Sur le plan personnel, les nombreux échanges avec les professeurs et les étudiants ont établi plusieurs liens d’amitié et de camaraderie qui dépassent le cadre de l’Institut. J’ai pu ainsi garder contact avec plusieurs d’entre eux par l’entremise des réseaux de communication que nous avons établis lors de l’école d’été.

- Mathieu Huard-Champoux, Université du Québec à Montréal.


Je songe encore aux idées et aux thèses auxquelles j’ai fait face à Chapala. […] je suis certaine que l’environnement intellectuel auquel j’ai fait face aiderait à rendre mes idées plus substantielles et mieux garnies.

- Maya Ombasic, Université de Montréal, Université d’Ottawa


Ma participation à l’école d’été a été bénéfique à plus d’un titre. L’échange avec des étudiants venus d’horizons divers, la qualité des conférences et le dynamisme des débats sont autant d’atouts qui ont contribué à rendre cette expérience particulièrement probante.

Je dégagerai cependant deux points m’ont particulièrement profité. Premièrement, le contenu du programme permet d’élargir ses connaissances à des sujets voisins du sien tout en restant dans le même champ de spécialisation, à savoir les thématiques liées au multiculturalisme.

Deuxièmement, l’école d’été représente l’occasion unique de pouvoir approcher des chercheurs de premier plan, qui n’ont pas toujours la même disponibilité au cours de l’année universitaire. Ceci est particulièrement appréciable pour les étudiants au doctorat qui souhaitent obtenir l’avis d’experts quant à l’orientation de leur travail et la direction que prennent leurs recherches.

Travaillant sur la laïcité, les retombées ont eu pour moi des résultats très concrets puisque j’ai pu nouer des relations avec Rajeev Bhargava qui fera partie de mon jury de thèse. Les échanges fructueux que j’ai eus avec les autres participants comme Jackie Steele, spécialisée dans les questions féministes, m’ont également motivé pour rédiger un texte que j’ai par la suite soumis à la revue française de science politique.

- Paul May, Université du Québec à Montréal


L’expérience fut extrêmement enrichissante pour tous les participants […]. L’expérience à Guadalajara s’est avérée riche en rencontres intellectuelles et personnelles.

- Charles-Antoine Sévigny, Université du Québec à Montréal


L’école d’été de Guadalajara de 2007 s’est révélée être une expérience favorisant chez les étudiants la profondeur analytique, l’imagination conceptuelle, une réflexion nuancée et un esprit critique et de synthèse. De plus, la proximité à laquelle nous étions conviés en partageant nos chambres, nos repas ainsi que nos idées a également fait émerger chez les participants un sentiment de complicité et de solidarité et la conviction de former une nouvelle génération de politologues animés par les mêmes intérêts de recherche et la même détermination à travailler ensemble pour contribuer au développement de la discipline. Enfin, le cadre informel dans lequel nous étudions et l’esprit de convivialité qui prévalait entre les étudiants et les professeurs ont engendré des échanges riches et créé des liens durables. L’école d’été s’est donc avérée d’une grande richesse tant sur le plan intellectuel que relationnel.

Catherine Vallières-Roland, Université du Québec à Montréal


Thank you again for the wonderful time I had at the summer institute. […] I am truly grateful for the opportunity to have met such bright and engaging students and professors.

- Arjun Tremblay, University of Toronto


I spent a very stimulating four weeks at the 2007 EDG Summer Institute. The Institute’s greatest strenght is that it brings students and prominent researchers working on cultural diversity together in an environment that balances intellectual and social activities. Thus, it was common to listen to a lecture by a prominent professor in the morning, discuss with the professor over lunch, and then play a game of pick-up soccer alongside him/her. The Institute also provided us with the opportunity to see first hand how the accommodation of diversity works in Mexico as we met with both government officials and Indigenous peoples. The Institute has also had tangible impacts on my current research. A fellow participant and I are co-writing a paper together which stems from discussions that were initiated in Mexico. I would thus without a doubt strongly encourage any MA or PhD student researching related themes to apply for this truly unique experience.

- Rémi Léger, University of Alberta/Queen’s University


The summer school I attended at EDG in 2007 was a mixed environment - analytically-intensive and yet laid-back. The reading material selection were rich, the discussion engaging, and even the scheduling of the lectures allowed down-time at the right pace. All in all it was a top personal and intellectual experience.

- Anabelle Ragsag, Bonn International Graduate School for Development Research


For me, the most significant benefit of participating in the Summer Institute was the lasting connections that I made with both the professors and the other students. I got to know several influential figures in my field in a way that just would not have been possible under other circumstances, and I developed lasting friendships with many colleagues that I am still in regular contact with more than a year later. These are the people that I will meet and work with in the future as I build my career, and the value of the relationships that I formed with them at the Summer Institute is immeasurable.

- Stephen Larin, Queen’s University


The International Summer School on Diversity and Democracy, held in Guadalajara, Mexico, offers a unique opportunity to meet other graduate students from various Canadian and foreign universities who are working on leading areas of interdisciplinary social inquiry. The intimate setting of the International Summer Institute offers graduate students the chance to pursue sustained conversations throughout the month with each other, and also with the impressive list of international specialists who are invited to give lectures and lead discussion groups each week. Stimulating formal academic exchanges and debates, as well as informal connections nurtured through soccer, local sightseeing, ongoing pool-side and dinner conversations, the Summer Institute on Diversity and Democracy sets the stage for intercultural, academic and professional exchanges that can enrich the reflections of both junior and senior scholars alike.

- Jackie Steele, Université du Québec à Montréal