Minorités, langue et politique, présentation du numéro

L’étude des minorités, et plus particulièrement la question de la reconnaissance des minorités linguistiques et nationales, interpelle les politicologues, tous profi ls confondus. La théorie politique a été la dernière à se saisir de la question ; elle occupe aujourd’hui le devant de la scène1. En effet, celle-ci a suscité un débat sur les fondements normatifs de l’action des États dans le domaine du droit et des politiques linguistiques au regard d’analyses plus descriptives autrefois dominées par la sociolinguistique et la démo-linguistique ou encore par la politique comparée où l’accent portait plutôt sur la mobilisation des acteurs. La théorie politique, le plus souvent d’inspiration libérale, est à la recherche
de critères valables universellement pour justifi er tant des droits individuels que collectifs aux minorités linguistiques et nationales.

Publié dans Articles scientifiques, Publications.