L’Histoire à l’épreuve de la diversité culturelle

Ce livre constitue une réflexion sur les défis que pose la diversité culturelle et le pluralisme à l’enseignement de l’histoire. Étant donné que le développement des sociétés pluralistes ou plurinationales tend à l’émergence
d’un paradigme historiographique saisi diversement à partir des termes du cosmopolitisme, du postnationalisme, du transnationalisme, ou encore par la revendication d’une histoire dite « consensuelle », « conviviale » ou « rassembleuse », comment articuler la reconnaissance du pluralisme des sociétés actuelles sans récuser les fondements mémoriels de cultures substantielles ? L’accueil de la diversité culturelle au sein de la discipline historique se fait-il dans la perspective d’une fondation plus cohérente d’un vivre ensemble cosmopolite ou bien dans celle d’une juxtaposition hétéroclite d’individus issus d’horizons différents ? L’évincement préconisé
de l’État-nation comme principe narratif dominant de l’historiographie, ou comme métaphore structurante, entraîne-t-il celui du politique ? Voici quelques unes des questions fondamentales soulevées dans cet ouvrage.

Publié dans Collection Diversitas, Livres, Publications.