Le CRIDAQ

Objet de recherche

Actif depuis 2003, le Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité et la démocratie (CRIDAQ) s’intéresse de façon toute particulière à la gestion du plurinationalisme dans l’espace québécois et par extension dans l’espace canadien et international. Dans cette optique, nous croyons que le Québec gagne à faire partager son expérience en matière d’intégration et d’aménagement de la diversité aux états et nations (Pays basques, Catalogne, Galice, Wallonie, Flandre, écosse, Puerto Rico, les diverses régions d’Europe, etc.) confrontés aux mêmes défis, mais aussi gagne à apprendre et à s’inspirer des expériences internationales. De façon plus concrète, la problématique centrale met en lumière les tensions que la diversité idéologique, religieuse, sexuelle et culturelle fait subir au principe national comme mode d’organisation politique. En mettant l’accent sur les tensions qui existent entre le principe national et la reconnaissance de la diversité au niveau infra et supra/transnational, nous explorons la diversité nationale et surtout, nous la problématisons. Bref, toute la pertinence et l’originalité de la programmation de recherche du regroupement reposent sur son approche englobante et intégrante de la diversité.

Pertinence et originalité

Les nombreuses déclinaisons et utilisations qui sont faites de la notion de diversité (comme principe normatif, valeur de base, repère historique, etc.) ont poussé les membres du CRIDAQ à théoriser cette notion fondamentale de la vie en société. La diversité n’est pas seulement inscrite dans notre projet sous la forme d’un ensemble de phénomènes qu’il s’agirait de mieux comprendre, mais bien en tant que problématique qu’il faut déployer.

Structurée autour de quatre axes de recherche, l’équipe compte sur la capacité de ses chercheurs à mobiliser les réseaux nationaux et internationaux auxquels ils appartiennent. Ses chercheurs se sont engagés dans une démarche pluri et interdisciplinaire en jetant de nombreuses passerelles entre les domaines de recherche.

Démarche interdisciplinaire

Composé de 29 chercheurs réguliers et de membres collaborateurs, le CRIDAQ regroupe des chercheurs en provenance de neuf universités québécoises et compte sur le concours de partenaires tels l’Institut du Nouveau Monde (INM) et l’Institut interculturel de Montréal (IIM). Le CRIDAQ rassemble plus d’une centaine de candidats à la maîtrise et au doctorat. Trois aspects ressortent de la composition de ce regroupement Notons tout d’abord le large éventail des disciplines couvertes par les membres notamment le droit, la sociologie, la science politique, l’histoire et la philosophie, mais aussi les sciences religieuses et les études féministes. L’objectif poursuivi est de mettre en rapport ces divers champs disciplinaires en misant sur l’interdisciplinarité. Le deuxième élément à considérer est le nombre de chercheurs ayant oeuvré soit à titre de praticien dans la pratique privée ou au sein d’institutions publiques. Le rôle central de ces institutions a été maintes fois démontré au chapitre de l’aménagement de la diversité au Québec et à l’étranger. Troisièmement, la plupart des chercheurs rassemblés au sein du CRIDAQ sont inscrits dans des réseaux internationaux et sont en mesure de jeter des passerelles avec la recherche qui se fait au niveau international, tout en faisant rayonner la recherche produite au Québec à une plus grande échelle.

Équipe interdisciplinaire

Le CRIDAQ rassemble plusieurs chercheurs établis internationalement et reconnus comme étant des chercheurs de pointe dans leurs domaines respectifs. De plus, les chercheurs du Centre ont contribué à approfondir la conceptualisation du nationalisme et du transnationalisme, à la compréhension du phénomène de judiciarisation du politique et à l’approfondissement de la notion de citoyenneté. Leur apport scientifique a de plus été essentiel à la compréhension des phénomènes de fragmentation politique, à la prise en compte de l’histoire dans les phénomènes contemporains, à l’étude de la multination et du nationalisme majoritaire, à l’analyse des sociétés dites globales, à l’analyse des formes nationalitaires ainsi qu’au processus de démocratisation et des droits de la personne.

Diffusion et le transfert des connaissances

Les membres du CRIDAQ entretiennent des rapports soutenus avec les chercheurs de plusieurs centres de recherche internationaux et avec plusieurs centres de recherche au Canada. Nos chercheurs sont actifs au sein des principales associations de recherche dans leurs domaines respectifs de spécialisation. Ces échanges avec ces regroupements de chercheurs seront accentués et se traduiront par l’organisation de colloques conjoints, de lancements de publications communes et enfin, de programmes d’échanges d’étudiants.

Au chapitre de la diffusion des connaissances, soulignons que plusieurs colloques et symposiums ont été organisés par les membres du CRIDAQ ces dernières années et ont conduit à la publication d’ouvrages majeurs portant sur la citoyenneté, la nation, la démocratie, le fédéralisme, les états multinationaux, les rapports intercommunautaires, les droits de la personne, le transnationalisme et la judiciarisation du politique.

Ces publications sont pour la plupart devenues des ouvrages de référence pour l’enseignement avancé tant en Europe qu’au Canada. Le CRIDAQ souhaite pousser plus avant ces efforts de diffusion en établissant des liens de recherche plus soutenus avec des centres établis. Certains membres se sont aussi vus confier la responsabilité de numéros thématiques par des associations reconnues.