La diversité québécoise en débat : Bouchard, Taylor et les autres

La diversité est devenue un incontournable dans la définition du vivre-ensemble au Québec. En réponse à la «crise» des accommodements raisonnables, la commission Bouchard-Taylor devait clarifier les rapports entretenus par la société québécoise avec le pluralisme culturel et religieux puis recommander les ajustements nécessaires.

Or, au printemps 2010, deux ans après le dépôt du rapport final de la commission, ses deux principales recommandations – un énoncé de politique sur l’interculturalisme et un livre blanc sur la laïcité – sont restées lettre morte. Pourquoi ? Le statu quo n’est certes pas une option et le retour à une certaine paix sociale dans les rapports interculturels ne justifie pas l’inertie politique. Les Québécois demeurent en quête de repères collectifs et communautaires permettant de concilier les différences et la vie commune.

Dirigé par Bernard Gagnon: art32], ce livre dresse un constat sans complaisance sur le rapport Bouchard-Taylor et s’interroge sur les particularités de la diversité au Québec. Il cherche également à replacer le débat sur le pluralisme dans le contexte de la précarité de la nation québécoise dans l’ensemble canadien. Fruit des travaux: art88] du CRIDAQ, cet ouvrage réunit les textes de 14 observateurs chevronnés de la réalité politique et sociale québécoise.

Visionnez l’entrevue accordée par l’auteur: http://vimeo.com/19413564]

Publié dans Livres, Publications.